test de campbell

Test de Campbell

Un test de personnalité bien connu pour les chiens est le test de Campbell. Ce test permet de déterminer avec plus ou moins de précision le caractère futur d’un chiot lorsqu’il sera adulte. Plusieurs critères sont pris en compte afin de connaître les prédispositions du chiot et de prévoir son évolution. Ce test est réalisé dans la plupart des cas par un éducateur canin, mais tout maître rigoureux peut réaliser le propre test de Campbell de son chiot.

Comment bien choisir un chiot dans une portée ?

Pour bien choisir un chiot dans une portée, il est possible et même recommandé de procéder au test de Campbell. C’est Le Docteur William Campbell qui en 1973, a créé le test de Campbell et y a donné son nom. Le but de ce test est d’évaluer le caractère d’un chiot pour savoir s’il sera compatible avec son propriétaire. 

Son comportement lors de ces tests sera classé selon 5 catégories, qui prendront en compte le niveau, d’indépendance, de soumission et d’agressivité du chien.

Les pré-requis pour faire passer un test de Campbell à un chien

Pour être réalisé dans des conditions optimales, ce test de caractère du chiot doit respecter certains critères :

  • Le chiot doit être à sa 7ᵉ semaine de vie ;
  • Doit être mené par le maître ou l’éducateur canin, seul à seul avec le chiot ;
  • Le chiot ne doit pas connaître ce lieu au préalable ;
  • Le lieu se doit d’être isolé et calme, sans distraction aucune ;
  • L’endroit doit être nettoyé entre chaque chien (pour éviter les odeurs) ;
  • Doit être mené de façon neutre, impartiale, sans encouragement ni punition ;
  • Pour chacun des tests, l’examinateur doit s’attacher particulièrement à l’observation de la queue de l’animal ;
  • Chaque partie se compose de 4 à 5 choix, il faut entourer le choix qui correspond le mieux aux attitudes du chien lors des exercices pour avoir des résultats optimales.

Comment réaliser le test de Campbell ?

Cette évaluation de comportement se base sur 5 exercices. Chaque exercice doit être réalisé dans l’ordre, de manière neutre, en suivant rigoureusement la description. N’encouragez pas le chiot pour déterminer le mieux possible la réaction qu’il aurait dû avoir. Entourez la lettre qui correspond le mieux aux réactions de l’animal.

1 – Attraction sociale

Le premier test consiste à déterminer la confiance, la sociabilité et la capacité d’adaptation du chiot. Pénétrez dans le lieu prévu, puis déposez le chiot au milieu. Partez ensuite du côté opposé par lequel vous êtes rentré, de quelques mètres. Mettez-vous à genoux et frappez doucement dans vos mains pour qu’il vienne vers vous.

Notez le chiot en fonction de sa réaction :

A ⇒ Il vient directement/avec la queue haute/il saute et mord.

B ⇒ Il vient directement/avec la queue haute/il gratte les mains avec ses pattes.

C ⇒ Il vient directement/avec la queue basse.

D ⇒ Il vient en hésitant/queue basse.

E ⇒ Il ne vient pas.

2 – Aptitude à suivre le maître

Le deuxième test consiste à déterminer si l’animal a un caractère de suiveur ou est un indépendant. Mettez-vous debout à côté du chiot. Marchez vers l’avant de manière naturelle et observez la manière dont il réagit, en vérifiant qu’il vous a bien vu avancer.

Notez le chiot en fonction de sa réaction :

A ⇒ Il suit directement/avec la queue haute/il saute et mord.

B ⇒ Il suit directement/avec la queue haute.

C ⇒ Il suit directement/avec la queue basse.

D ⇒ Il suit avec hésitation/avec la queue basse.

E ⇒ Il ne suit pas l’examinateur.

3 – Réponses à la contrainte

Le troisième test consiste à déterminer les réactions du chiot lorsqu’il est soumis à une domination physique. Retournez le chiot sur le dos, puis maintenez-le avec l’une de vos mains dans cette position durant une trentaine de secondes.

Notez le chiot en fonction de sa réaction :

A ⇒ Il lutte énergiquement/se débat et mord.

B ⇒ Il lutte énergiquement.

C ⇒ Il  lutte pendant quelques instants avant d’abandonner.

D ⇒ Il ne cherche pas à se débattre et lèche les mains de l’examinateur.

4 – Réponses à la dominance sociale

Le quatrième test consiste à déterminer à accepter la domination de la part du chien. Mettez l’animal à plat, puis caressez-le à plusieurs reprises, en partant de la tête pour aller jusqu’au bas du dos jusqu’à ce que vous constatiez une réaction.

Notez le chiot en fonction de sa réaction :

A ⇒ Il grogne/saute/griffe/mord.

B ⇒ Il saute/griffe.

C ⇒ Il se débat gentiment/lèche les mains de l’examinateur.

D ⇒ Il se roule sur le dos/lèche les mains de l’examinateur.

E ⇒ Il s’éloigne sans broncher.

5 – Réponses à la dominance par élévation

Le cinquième test consiste de nouveau à tester les réactions du chiot face à la dominance. Soulevez le chiot avec vos deux mains en l’air pour une durée de 30 secondes.

Notez le chiot en fonction de sa réaction :

A ⇒ Il grogne/se débat/mord.

B ⇒ Il se débat.

C ⇒ Il se débat doucement avant de se calmer et de lécher les mains de l’examinateur.

D ⇒ Il ne se débat pas et lèche les mains de l’examinateur.

Résultats du test de Campbell

Dès lors que tous les exercices sont terminés, il est temps d’analyser les résultats pour conclure quant au comportement futur du chien. Il faut cependant garder en tête que ces résultats ne sont pas 100% fiables.

2 Réponses A ou plus, avec quelques B

Les chiots ont une tendance à réagir avec agressivité et dominance. À éviter dans un foyer avec des enfants ou des personnes fragiles étant donné qu’ils peuvent parfois faire preuve d’une réaction violente et mordre. En revanche, ils seront des chiens de garde avérés, mais nécessitent des maîtres qui ont, eux aussi, du caractère.

3 Réponses B ou plus

Les chiots de cette catégorie ont une tendance naturelle à la dominance, mais peuvent être de très bons compagnons. Il faudra évidemment les dresser, ils seront d’ailleurs aptes à cette activité. Mais attention avec les enfants, il vaut peut-être mieux éviter.

3 Réponses C ou plus

Sans doute la catégorie la plus passe-partout. Les chiots sont en général très équilibrés et s’adaptent à leur environnement comme à leur entourage. Aucun souci avec les enfants et les personnes fragiles.

2 Réponses D ou plus, avec au moins un E

Ces chiots ont peu de confiance en eux et se soumettent facilement. Ils seront relativement faciles à éduquer, mais il faudra beaucoup les encourager. Ils s’entendent très bien avec les enfants et sont très doux avec eux. Cependant, ils peuvent facilement avoir peur et être stressés.

2 Réponses D ou plus, avec un E lors du test de dominance n°4

Très indépendants, ces chiots aura du mal à être sociable avec les autres animaux et humains. Probablement compliqués à dresser malgré une éducation sérieuse. Ils peuvent aussi, lorsqu’ils ont peur, avoir tendance à mordre ou à fuir. À éviter si vous avez des enfants.

Mélange de Réponses A et E

Difficile de donner une réponse fiable, les chiots ne dévoileront leur vrai comportement et caractère qu’au stade d’adulte.

Quelles sont les limites du test de Campbell ?

Maintenant, vous devriez savoir si votre chien sera :

  • Agressif ;
  • Extraverti ;
  • Équilibré ;
  • Soumis ;
  • Peu sociable.

Ce test fait débat et est régulièrement remis en cause, car les résultats peuvent facilement être incohérents. Il faut donc le prendre à la légère.

DÉCOUVREZ LA MEILLEURE RATION MÉNAGÈRE POUR CHIEN !

Logo Elmut
Obtenez 40% de Réduction sur votre Première Commande grâce au Code Promo : « CANIMASTER«